Plan du site ‡ Thealamo.free.fr copyright © 2001-2005 J.Filippi ‡ Contact ‡ Créé par Julien Filippi.

 

6 Mars 1836: l'Assaut Final

Nous sommes le 6 mars 1836, il est quatre heure du matin et le fort tout entier est endormi. Les sentinelles se sont assoupies, épuisées comme tous les défenseurs par les treize jours de siège dont les nuits ont été perturbées par d'intenses bombardements. A l'extérieur, l'armée mexicaine prend position pour l'assaut final. Un peu avant cinq heures, les Mexicains passent à l'offensive sous les cris "Viva Santa Anna" et attaque Alamo par les quatre cotés.


Le jeune Colonel Travis, 26 ans, défend le mur du Nord où il trouvera la mort.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RECIT DE LA BATAILLE

L'adjudant John Baugh effectue la dernière ronde avant l'aube. Il fait froid en ce matin du 6 mars. Lorsqu'il atteint la palissade, il comprend que c'est le dernier matin. Les troupes Mexicaines, inombrables, avancent vers le fort. Il faut agir vite et hurle: "Here they come!". Le colonel Travis saute du lit et tente d'organiser la défense. Les assiégés sont sous l'effet de surprise mais se positionnent rapidement à leur poste de combat et tirent en aveugle. Les cris "Viva Santa Anna" proviennent de toutes parts. A la faveur du premier coup de canon qui illumine le ciel, les Texans s'aperçoivent avec effroi que les ennemis sont partout et aux pieds des fortifications. Travis ordonne à l'artillerie de faire feu et l'horreur s'abat sur les Mexicains. Le Colonel José Enrique de la Pena témoigna plus tard: "Une seule salve de canons a réduit de moitié la compagnie des chasseurs de Toluca". Les pertes sont très lourdes pour les assaillants dont les cris d'agonie sont insupportables.

Mort de W. B. Travis
Le jeune Colonel défendit le mur du nord comme l'illustre la photo ci-dessus. Touché d'une balle dans la tête, il mouru sur le coup. Il avait 26 ans. Source: témoignage de Joe, son esclave.

 

 

 

 

La bataille fait rage et le petit fort résiste vaillament. David Crockett et ses hommes repoussent les vagues mexicaines par deux fois. Les canons déciment les unités des Généraux Cos et Duque. Ce dernier est même blessé durant le combat. Santa Anna a clairement sous-estimé l'étonnante résistance des rebelles et ordonne des renforts. Les Mexicains sont entre 1500 et 2500 à prendre part au massacre. C'est le tournant de la bataille. Les 189 combattants d'Alamo ne peuvent plus faire face d'autant que les canons ennemis perforent le mur du Nord. Les Texans, voulant protéger ce trou béant dans leur fortification, dirigent leur artillerie vers la brêche mais rendent par la même, le sud-ouest vulnérable qui tombe aux mains des assaillants.

 

Mort de Jim Bowie
Jim Bowie, trop malade pour combattre gardait la chambre près de la porte principale du sud-ouest. Les Mexicains y pénétrairent en nombre. Bowie vida son chargeur mais fut tué par les baillonettes des assaillants. Sources: Gen. Cos, Mexique.

 

 

 

 

La situation est dramatique pour Alamo. Les Mexicains déferlent sur les quatres côtés et le combat se déroule à present dans l'enceinte du fort. Ses défenseurs, désespérés, se réfugient dans la longue barraque, à coté de la Chapelle. Ils y érigent de dérisoires barricades qui cèdent rapidement. Le batiment est nettoyé pièce après pièce dans un effroyable corps à corps où selon les témoignages mexicains, il fût bien difficile de dicerner qui était ennemi!

Alamo vit ses derniers instants. La rescapée Susanna Dickinson, épouse d'Almeron Dickinson, nous livre un témoignage poignant. Son mari, en poste à la Chapelle, rentre lui dire adieu et retourne au combat vers une mort certaine. On estime que c'est à ce moment-là que David Crockett et quelques compagnons se retranchent dans la chapelle...

Alamo est tombé.

Mort de David Crockett
David Crockett et ses compagnons ont vraisemblablement été faits prisonniers. Malgré l'intervention d'un officier Mexicain, voulant en faire des prisonniers de guerre, Santa Anna ordonna leur exécution. L'officier nota: "Malgré le fait que les prisonniers furent malmenés, ces malheureux moururent sans se plaindre et avec dignité devant leurs tortionnaires."

Bilan de l'assaut final

Je suis en train de recouper les multiples comptes rendu d'époque disponible sur le net pour afiner les résultats. Cependant, je suis en mesure de communiquer les chiffres suivants, classés par sources:

- Toutes les sources indiquent qu'aucun combattant d'Alamo n'a survécu à la bataille. Les 189 volontaires ont donc péri. Si des prisonniers (dont David Crockett) ont surement été faits, ils ont tous été exécutés selon les ordres de Santa Anna.

- Reste à connaitre les pertes du côté mexicain. Voici les chiffres qui divergent selon les sources:

- Susanna Dickinson, les non-combattants épargnés, le maire de San Antonio : Plus de 1600 soldats tués et des centaines de blessés.
- Officiers de l'Etat Major de l'armée mexicaine: 1200 tués
- Santa Anna : 1000 morts au combat.

NOTE: Actuellement en préparation : un dossier complet avec une analyse fine des pertes sur l'effroyable bilan de la chute d'Alamo.

 

 

 

 

 

 

Vous êtes dans la rubrique > Bataille